up

Alistair - le 14 novembre 2005 (le G7)


up Cliquez sur la photo afin d'entendre le texte

Le G7 s'inquiète de l'impact du pétrole cher

  1. Les pays les plus riches de la planète réunis au sein du G7 se sont inquiétés vendredi de l'impact du pétrole cher sur l'économie mondiale, en appelant à augmenter la production et le raffinage, tout en félicitant la Chine pour son geste en matière de change.
  2. "L'économie mondiale, dans son ensemble, continue de croître et les perspectives sont positives" mais "les prix élevés de l'énergie" en particulier "ont augmenté les risques qui pèsent sur les perspectives" de croissance, ont-ils dit dans un communiqué à l'issue d'une réunion à Washington.
  3. Le prix du brut a pratiquement doublé depuis début 2004, alors que la production tourne déjà à plein régime et que le monde manque de capacités de raffinage pour l'essence.
  4. Le cours du baril a certes terminé en baisse vendredi, après la rétrogradation du cyclone Rita en catégorie 3, mais les experts parient en majorité sur une stabilisation au-dessus de 60 dollars à terme, après leur record de 70,85 dollars le mois dernier.
  5. En outre, si le nouvel ouragan devait provoquer des dégâts importants au Texas, région pétrolière clé aux Etats-Unis, les cours risqueraient de remonter vers des sommets.
  6. Le renchérissement de l'or noir au cours des 18 derniers mois aura "un impact très significatif sur la croissance et sur l'inflation sur une durée de trois ans" en zone euro, a renchéri le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet.
  7. Selon les estimations de la BCE, la croissance sera "d'environ un point de pourcentage inférieure à ce qu'elle aurait été" si les cours du pétrole étaient restés à leur niveau de janvier 2004, a dit M. Trichet, également présent à ce G7, organisé en marge des réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale.
  8. Le G7 a du coup exhorté compagnies pétrolières et pays producteurs à investir davantage dans l'exploration, la production et le raffinage pour calmer la flambée des prix.
  9. Il va envoyer une délégation de ministres à la mi-octobre dans les pays de l'Opep pour tenter de les sensibiliser sur ces questions. Elle comprendra en particulier les ministre français et britannique des Finances, Thierry Breton et Gordon Brown.
  10. Parmi les risques pesant sur les perspectives économiques, le G7 (Etats-Unis, Canada, Japon, France, Allemagne, Grande-Bretagne et Italie) a aussi mentionné "les déséquilibres mondiaux qui vont croissant", une référence aux déficits américains et la faiblesse de la croissance en Europe, et "la montée des pressions protectionnistes".
  11. Ils ont appelé de leurs voeux "un résultat ambitieux" d'ici à la fin 2006 dans les négociations en cours de libéralisation du commerce mondial, connues sous le nom de cycle de Doha.
  12. Au chapitre des bonne nouvelles, le forum a "salué" la Chine pour ses mesures visant à assouplir le taux de change de sa monnaie, le yuan, lié très étroitement au dollar depuis des années. Un mécanisme qui, selon les Occidentaux, fournit un avantage de compétitivité indu aux exportateurs chinois.
  13. Juste avant la réunion du G7, la Chine avait annoncé l'élargissement de la bande de fluctuation quotidienne du yuan à 3%, contre 1,5% précédemment, pour les monnaies autres que le dollar. "Un pas dans la bonne direction", selon le secrétaire américain au Trésor John Snow.
  14. Par ailleurs, sur le volet de la réduction de la dette des pays pauvres, les pays ont réaffirmé leur engagement à annuler la dette multilatérale des pays les plus pauvres, pris lors d'un sommet du G8 en juillet, alors qu'un accord sur les détails de sa mise en oeuvre se fait toujours attendre.
  15. Principale avancée concrète: le G7 et la Russie ont promis à la Banque mondiale de couvrir le coût occasionné pour elle par cette mesure en mettant à sa disposition "immédiatement" des fonds supplémentaires.

Exercice : Essayez de résumer en une phrase l'idée contenue dans chaque paragraphe


  1. Les membres du G7 s’inquiètent de l’impact du prix du pétrole sur l’économie mondiale.
  2. Les prix élevés de l’énergie risquent de freiner la croissance économique mondiale.
  3. Le prix du pétrole a doublé depuis 2004.
  4. Les experts pensent que le prix d’un baril de pétrole restera à terme au-dessus de 60 dollars.
  5. Si le cyclone fait des dégâts au Texas, le prix ré augmentera.
  6. La récente croissance du prix du pétrole aura une répercussion d’ une durée de trois ans sur l’économie en zone euro.
  7. Déjà dans l’UE, la croissance sera de un pour cent inférieure à l’estimation prévue avant la flambée des prix.
  8. Le G7 a demandé une augmentation du raffinage et de la production pour réduire les prix.
  9. Une délégation de ministres se rendra dans les pays de l’OPEP pour les sensibiliser à ces problèmes.
  10. Le G7 s’inquiète aussi des déficits américains et de la faiblesse de la croissance en Europe.
  11. Le G7 espère un résultat ambitieux d’ici la fin 2006 dans les négociations en cours de libéralisation du commerce mondial.
  12. Le G7 a approuvé les mesures chinoises visant à assouplir le taux de change du yuan.
  13. Avant la réunion, la Chine a annoncé l’élargissement de la bande de fluctuation quotidienne du yuan.
  14. Le G7 a réaffirmé l’engagement pris par le G8 d’annuler la dette multilatérale des pays les plus pauvres.
  15. Le G7 et la Russie ont promis à la Banque mondiale de mettre à sa disposition des fonds supplémentaires pour compenser le coût d’annulation de cette dette.

Questions or more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 22 January 2006

Avec des questions ou pour plus d'information, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 22 janvier 2006

Valid HTML 4.01! Valid CSS!