upBernard Guetta - le 2 mai 2005 (09)


 

Cliquez sur la photo pour entendre une lecture du texte:

Est-ce un oui à l'entrée de la Turquie dans l'Union ?

Ecoutez... Absolument pas.  Il n’y a pas d’articles dans ce projet, de traité, qui disent 'la Turquie entrera dans l’Europe'.  De même qu'il n'y en a pas d'ailleurs qui disent 'la Turquie n'entrera pas dans l'Europe… des négociations vont s'ouvrir avec la Turquie.

La Conseil d’Europe, les vingt -cinq chefs d'états et de gouvernement s d’Europe en ont décidé de … ça révolte, beaucoup, non seulement de Français mais d'Européens...

Moi, pour ma part, je pense que si la Turquie un jour - ce qui n'est pas le cas aujourd'hui satisfaisait aux critères politiques et économiques nécessaires pour entrer dans l’Union Européenne ce serait une bonne chose que la Turquie en fasse partie.  C’est mon opinion, beaucoup d'autres gens la majorité des autres gens, pensent tout à fait différemment.  Mais en tout état de cause, l'entrée, d'un nouveau membre quel qu'il soitTurquie ou je ne sais... l'Ukraine demain, par exemple, dans l'Union européenne, doit être ratifiée par les pays membres, les vingt-cinq en l'occurrence, donc ça ne peut pas se faire derrière le dos.  Si la France dit 'non', c'est non.  Il suffit d'une voix contre pour que ce soit non, et, verrou supplémentaire, Jacques Chirac a fait introduire dans la Constitution française, que toute nouvelle adhésion, de la Turquie ou d'un nouveau pays, encore une fois …  l'Ukraine par exemple, devrait être ratifiée par referendum.

Alors, Constitution ou pas Constitution, si dans quinze ans, - parce que ça ne se posera pas avant - les Français ne veulent pas de la Turquie dans l'Europe, eh bien, il leur suffira de dire 'non', et puis c'est tout!


Questions or more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 6 May  2005

Avec des questions ou pour plus d'information, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 6 mai 2005