upFrançoise - le 06 octobre 2004 (panne électronique)


 la lecture de francoiseCliquez sur la photo afin d'entendre le texte

Bloqué pendant une heure à 200 km/h à cause d'une panne électronique
Photo
RIOM (AFP) - Un automobiliste victime d'une panne électronique a roulé une heure durant à près de 200 km/h sur l'A71 dans sa voiture devenue folle entre Bourges et Clermont-Ferrand, parvenant in extremis à couper le moteur. 

"J'étais en train de doubler un camion et j'avais verrouillé le régulateur de ma Renault Vel Satis sur 130 kilomètres à l'heure. J'ai accéléré pour dépasser un poids lourd et là, je n'ai pas compris, le régulateur s'est emballé", a raconté Hicham Dequiedt, 29 ans, au quotidien Le Berry Républicain.

"La vitesse a grimpé à 190 kilomètres à l'heure ! Impossible pour moi de faire descendre la vitesse ! J'étais coincé à 190 kilomètres/heure", a-t-il poursuivi, dans l'interview publiée mardi par le quotidien.

Avec son téléphone portable il a alerté les gendarmes de Vierzon, qui ont prévenu leurs collègues de l'Allier qui ont suivi le véhicule. "Les gendarmes de l'autoroute m'ont assisté de bout en bout", a confié le conducteur. "Ils ont essayé de trouver des solutions avec moi, comme arracher la boîte séquentielle de vitesse, c'était impossible ou arracher la carte magnétique qui sert de clef de contact".

A force de manipulations, l'infortuné conducteur a finalement réussi à couper le moteur et à perdre progressivement de la vitesse, s'arrêtant finalement à vingt kilomètres de la barrière de péage de Combronde, a expliqué un gendarme du peloton d'autoroute de Riom.

Le constructeur Renault a déclaré ne pas s'expliquer le "cumul d'incohérences" qui a pu laisser le conducteur sans possibilité de freiner ou de couper le moteur. "Il faut analyser la voiture, qui va être rapatriée le plus vite possible, pour déterminer ce qui s'est exactement passé", a indiqué Renault à l'AFP.

Le Pdg de Renault, Louis Schweitzer a considéré qu'il s'agissait d'un "incident très improbable". "Chaque fois qu'on entend parler d'un incident, on l'étudie en vertu du principe de précaution. Tel qu'il est décrit, cet incident m'étonne et me paraît très improbable", a-t-il déclaré à LCI.

Le conducteur "a eu relativement peur, d'autant qu'il a été obligé à un moment de doubler à 200 km/heure sur la bande d'arrêt d'urgence" alors qu'une voiture doublait un camion, a raconté le gendarme.

Roald Billebault, journaliste à Autoroute info, basé à Saint-Apollinaire, près de Dijon, était de permanence dimanche soir à l'antenne. Le premier message, diffusé à 21H08, disait: "Il y a un conducteur qui a un problème assez particulier. Il a problème de régulateur de frein, il ne peut plus s'arrêter, il roule à 190 km/h".

Tous les quart d'heure, les flashs infos faisaient le point de la situation. Un des derniers à ce sujet disait : "L'automobiliste victime d'un problème technique, a été aperçu à 30 km du péage de Clermont. Les services d'ordre sont là, prudence si vous abordez le secteur, serrez à droite".

Les gendarmes, craignant qu'il ne puisse s'arrêter au péage, avaient pris les devants: ils avaient fait évacuer les cabines de tout le personnel, levé les barrières et allumer les flèches utilisées habituellement pour diriger les convois exceptionnels, tandis que les automobilistes étaient bloqués sur la file d'arrêt d'urgence. Enfin les pompiers et le Samu se tenaient en alerte au péage.

 


Questions or more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 06 October 04.

Avec des questions ou pour plus d'information, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 6 octobre 2004.