upFrançoise - le 12 janvier 2005 (le bruit des voisins)


la lecture de francoise Cliquez sur la photo pour entendre une lecture du texte:

Rebonjour Alistair,

Tu as donc dû recevoir la suite de la lecture de La Parure. On ne plaisantait pas avec l'honneur à l'époque de Maupassant. J'aime bien cette nouvelle mais en même temps -et c'est rare- je ne trouve aucun des personnages sympathique. Je me demande si c'est voulu par Maupassant, s'il a fait un tableau de la dérision. Il n'y a là-dedans, à mon avis, que des relations triviales entres les gens. Le plus beau sentiment serait peut-être le sens de l'honneur mais Maupassant le tourne en dérision.
Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, tout est vanité!

Voici mes remarques notées ce matin:
-On dit une combinaison (pas 'une combination')
-Les gens parfois ne voient pas les conséquence de ce qu'ils font.
-Cet homme avait de l'honnêteté.
-Nos deux familles avaient autant d'argent l'une que l'autre, pourtant dans l'esprit de ma mère nous n'en avions pas suffisamment.
-balbutier, faire des balbutiements: dire des choses de manière hésitante comme un enfant qui commence à parler.
-l'angoisse: une peur très forte et irraisonnée (c'est la même racine que 'die angst', je crois, en allemand).
-Je vais retrouver mon ami à Annemasse.
-ça va faire la deuxième fois que je le rencontre.
-C'est quelqu'un qui est dans ta branche?
-Non, nous l'avons rencontré en dehors du CERN.
-Je préfère sortir de ma sphère professionnelle.
-Le soleil est sur le point de se lever (va se lever très bientôt).

Pour vendredi, nous pourrions préparer une conversation. Ainsi cette semaine c'est la Semaine du son, il paraît.

http://www.leparisien.fr/home/info/vivremieux/article.htm?articleid=245957699

On ne supporte plus le bruit de ses voisins
Plus de 20 000 procédures judiciaires voient, chaque année, des voisins s'écharper
* devant les tribunaux pour des problèmes de nuisances sonores. A l'occasion de la Semaine du son, quelques conseils avant d'en arriver là.
*se battre, s'agresser

Vous adorez - ce n'est que la trente-deuxième fois - visionner le DVD « Indiana Jones » en troisième partie de soirée*, volume à fond « sinon ça ne vaut pas le coup d'avoir acheté un home cinéma ». Vous êtes fier du cadet qui, dans sa chambre, fait consciencieusement ses gammes** à la trompette avant de partir à l'école. Vous aimez faire des trous, des petits trous avec la perceuse***, surtout le dimanche, ou passer l'aspirateur en sifflotant****, évidemment entre deux insomnies*****.
*très tard
**faire ses gammes: répéter les séries de notes de musiques
***c'est un outil de bricolage pour percer les murs.
****siffler un air d'une chanson légèrement
*****une insomnie: une période où on ne peut pas dormir.

C'est bien beau, mais avez-vous pensé à vos voisins qui ont les oreilles qui chauffent ? Non ? Alors, petit conseil à l'occasion de la deuxième Semaine du son*, qui a débuté hier matin, baissez d'un ton si vous ne voulez pas que vos tumultes domestiques vous conduisent à la barre d'un tribunal.

On pourra faire un exercice oral: je jouerai le rôle de la voisine qui a six enfants bruyants et toi le rôle du voisin mécontent. D'accord?

Très bonne soirée, Alistair. Ce soir j'espère qu'il y a Hercule Poireau à la télé, c'était comme ça le mercredi au mois de décembre.
@+
Françoise


Questions or more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 13 January  2005.

Avec des questions ou pour plus d'information, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 13 janvier 2005