upFrançoise - le 15 novembre 2004 (JO)


la lecture de francoise

Cliquez sur la photo afin d'entendre le texte

Les dossiers définitifs des candidatures de Paris, New York, Moscou, Londres et Madrid seront ce soir entre les mains du CIO[i]. La capitale française, forte d'un énorme soutien populaire - comme nous le révélons -, entend[ii]  garder la pole position.

DESORMAIS[iii] , le vrai match peut commencer ! Ce soir à minuit, le Comité international olympique (CIO) aura en mains les versions définitives des dossiers de candidature de Paris, New York, Moscou, Londres et Madrid. Plus aucun changement n'est possible. En février et mars prochains, la commission d'évaluation du CIO se rendra dans chacune des villes pour vérifier sur place la faisabilité des projets.

Chaque dossier sera alors noté. Tout[iv] comme en mai dernier, quand le CIO avait placé Paris en tête, avec une longueur d'avance sur Madrid, et bien davantage sur Londres et New York. Le dossier de Moscou apparaissait déjà comme le plus faible de tous.

Se méfier de soi-même Alors, Paris, nettement battue la dernière fois par Pékin pour les Jeux de 2008, est-elle réellement favorite pour l'organisation de ceux de 2012 ? Oui, sans aucun doute. Mais, d'ici au 6 juillet 2005 à Singapour, date à laquelle les 120 membres du CIO désigneront la ville hôte, les obstacles ne vont pas manquer. Les coups non plus. Paris devra se méfier de la qualité exceptionnelle du dossier espagnol et d'un pays tout entier mobilisé aux côtés de son roi, ancien athlète olympique, bien décidé à user de toute son influence. La capitale française devra craindre la stratégie agressive de Londres et le sens des affaires des New-Yorkais. Mais Paris devra surtout se méfier de lui-même. Sans une adhésion massive et festive des Parisiens et des Franciliens, le projet (garanti à hauteur de 2,5 milliards d'euros par l'Etat, 1,3 milliard par la Ville de Paris et 1 milliard par la région Ile-de-France) perdrait une grande partie de ses chances. Dans le plus grand secret, le CIO réalise des études dans chacune des cinq villes en lice[v]  pour « tester » la population. De son côté, Paris 2012 fait de même. Le sondage dont nous vous révélons en exclusivité les résultats prouve que les Français se rangent massivement derrière une candidature qui n'est pas destinée à participer, mais à gagner.


[i] c'est le Comité Olympique

[ii] veut

[iii] à partir de maintenant

[iv] exactement

[v] en compétition
 


Questions or more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 15 November 04.

Avec des questions ou pour plus d'information, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 15 novembre 2004.