upFrançoise - le 25 mars 2005 (lettre)


la lecture de francoise Cliquez sur la photo pour entendre une lecture du texte:

Cher Alistair,
La conversation en bonne société est un jeu collectif, je suis d'accord! C'était un grand plaisir pour nous aussi, tu peux en être certain. Nous aimons beaucoup des soirées chaleureuses comme celles-ci, entre amis de différents coins du monde. On a un peu l'impression d'y être 'citoyens du monde', enfin. Pour moi, c'est la limite de l'horizon, c'est toujours un cadeau que les autres m'apportent, leur richesse, leur culture, leur expérience.

Voici mes notes suite à notre dernière conversation:
-En groupe, quand la conversation est en français, je suis tenté de me taire. C'est la solution de la facilité.

-Le larsen c'est la saturation du son. C'est ce qui se produit si tu pousses le son 'ou' à la limite. C'est comme le vent sur la lande dans 'Le chien des Baskerville', 'ou ou ou ou ou!'

-Quand j'étais à l'école, le directeur de mon école était du même style : cruel.

-C'était le loup de la fable. Nous étions les agneaux.

Tu connais René Descartes. Il est la fierté de la France. Ne dit-on pas que les Français sont cartésiens? (On dit beaucoup de choses...)
Il est né en 1596 à La Haye près de Poitiers (en Touraine) et est mort en 1650 à Stockholm, où il contracte une pneumonie parce qu'il fait très froid. Il se lève très tôt pour donner des cours à la reine Christine de Suède.

A 10 ans, il entre au collège de La Flèche, près de Paris, une des plus célèbres écoles d’Europe. 
 
Il est séduit par les mathématiques. Il est déçu par l’enseignement dans les autres disciplines, en particulier par la théologie. Alors il réexamine tout par le commencement et s'intéresse au travail de la raison.
 
Il devient le symbole du rationalisme : il croit en la toute-puissance de la raison pour comprendre la nature.
Il a passé 20 ans en Hollande, et il a eu une correspondance suivie avec la communauté scientifique et philosophique européenne.

La raison, c'est la faculté de bien juger, de distinguer le vrai du faux, le bien du mal.

Dans le Discours de la Méthode Descartes affirme que nous possédons tous la raison, elle est la seule chose qui nous rend homme: tout être humain peut se définir par elle.

Qu'est-ce qui est raisonnable?
Si on est raisonnable, on a confiance dans sa raison. Donc on peut examiner le monde, les choses, les croyances traditionnelles.

Qu'est-ce qui se passe si je doute des croyances traditionnelles?
Ma raison va décider de garder quelles croyances?

Tu vas trouver des infos en anglais sur ce site.
http://www.utm.edu/research/iep/d/descarte.htm

Quand Descartes dit que le corps est distinct de l'âme il veut dire qu'on peut étudier le corps, la physiologie, les propriétés physiques sans risque pour l'esprit. A l'époque l'Eglise était très opposée aux recherches scientifiques.

En observant le fonctionnement de la raison et toutes les capacités de la raison, Descartes trouve que l'esprit est capable d'avoir pensé Dieu. C'est la seule preuve de Dieu. Le Dieu pensé. Dieu est une pensée de l'homme.

L'homme pense. Je pense. 'Je' existe puisqu'il pense. La pensée de l'homme est la preuve de l'existence de l'homme, mais pas de l'existence de Dieu. L'homme est capable de penser beaucoup de choses imaginaires.


On va essayer de discuter clairement? Nous ne sommes pas obligés de dire des choses très compliquées. C'est juste une occasion de connaître mieux Descartes. Je compte évidemment sur toi pour me présenter l'intérêt mathématique des travaux cartésiens (de Descartes).

Quoi qu'il en soit, je te dis à mercredi matin, à 8 plombes du mat! Ciao!
Françoise


Questions or more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 27 March  2005.

Avec des questions ou pour plus d'information, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 27 mars 2005