upAlistair - le 4 avril 2005 (devoirs)


 

Cliquez sur la photo afin d'entendre le texte

 Résume
 
Le 18 février, l’Assemblé a adopté un amendement dans le projet le loi à propos de l’enseignement du fait religieux à l’école.  Actuellement le sujet n’est pas fructueux pour les élèves.  En 2003, le Président de la République a voulu un approfondissement du sujet.  En 2004, l’auteur d’un rapport sur la question démissionnait face à « l’absence de volonté d’impulser ».
 
Opinion
 
Je pense qu’il y a des sujets qu’il vaut mieux éviter.  Surtout l’histoire et religion.  Chaque sujet est difficile, et l'association est impossible !

Quand j’étais étudiant  à l’université, j’avais l’opportunité de dîner avec Sir Robert Birley.  A la fin de la deuxième guerre mondiale, il était chef d’une commission des gouvernements des Alliés en Allemagne.  L’objet de la commission était d'établir le curriculum dans les écoles d’Allemagne.  Il a dit que le travail était simple pour les sujets comme les mathématiques.  Cependant avec l’histoire, ce n’était pas possible de s’accorder !  Pendant plusieurs années dans les années cinquante, il n’y avait pas d’enseignement de l’histoire dans les écoles en Allemagne !  Alors, si la République Française trouve le sujet difficile actuellement, l’histoire nous enseigne que le sujet est très fracassant !


Questions or more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 4  April 05.

Avec des questions ou pour plus d'information, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 4 avril 2005.