up

Julie - le 19 avril 2006 (Le discours indirect)


Julie

Lisez le texte

Le soir, Marie est venue me chercher et m’a demandé si je voulais me marier avec elle. J’ai dit que cela m’était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait. Elle a voulu savoir alors si je l’aimais, j’ai répondu comme je l’avais déjà fait une fois, que cela ne signifiait rien mais que sans doute je ne l’aimais pas. « Pourquoi m’épouser alors ? », a-t-elle dit. Je lui ai expliqué que si elle le désirait, nous pourrions nous marier. D’ailleurs, c’était elle qui le demandait et moi je me contentais de dire oui. Elle a observé alors que le mariage était une chose grave. J’ai répondu : « Non ». Elle s’est tue un moment et m’a regardé en silence. (…)

Comme je me taisais, n’ayant rien à ajouter, elle m’a pris le bras en souriant et a déclaré qu’elle voulait se marier avec moi. J’ai répondu que nous le ferions dès qu’elle le voudrait.

Albert Camus, L’étranger.

Ecrivez le dialogue entre Marie et Meursault correspondant à ce récit

Marie m’a demandé si je voulais me marier avec elle.

Marie :Tu veux bien te marier avec moi ?

J’ai dit que cela m’était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait.

Meursault : Ça m’est égal.  Nous pouvons le faire si tu veux.

Elle a voulu savoir alors si je l’aimais.

Marie : Je voudrais savoir alors si tu m’aimes.

J’ai répondu (…) que cela ne signifiait rien mais que sans doute je ne l’aimais pas.

Meursault : Je t’ai déjà aimé une fois, mais cela ne signifie rien car actuellement sans doute je ne t’aime pas.

« Pourquoi m’épouser alors ? », a-t-elle dit.

Marie : Pourquoi m’épouser alors ? 

Je lui ai expliqué que si elle le désirait, nous pourrions nous marier.

Meursault : Si tu le désires, nous pouvons nous marier.

Elle a observé alors que le mariage était une chose grave.

Marie : Le mariage est une chose grave.

J’ai répondu : « Non ».

Meursault : Non.

(…) Elle a déclaré qu’elle voulait se marier avec moi.

Marie : Je veux me marier avec toi.

J’ai répondu que nous le ferions dès qu’elle le voudrait

Meursault : Nous le ferons dès que tu voudras.

Exercice 1 : A vous ! Transformez ce dialogue au discours indirect :

Il me demande si je vais bien.  Je dis que oui.
Il me demande si je vais venir demain.  Je dis que je ne sais pas car je suis déjà allé au ciné cette semaine.
Il me demande si je viendrai samedi.  Je dis que oui et je promets.

Il m’a demandé si j’allais bien.  J’ai dit que oui.
Il m’a demandé si j’allais venir le lendemain.  J’ai dit que je ne savais pas car j’étais déjà allé au ciné cette semaine.
Il m’a demandé si je viendrais samedi.  J’ai dit que oui et j’ai promis.

[OUBLI : Lorsque le discours indirect est au passé (et aussi pour un récit au passé)
Aujourd’hui = ce jour-là
Hier = la veille
Il y a 3 jours = 3 jours avant
Demain = le lendemain.]

Exercice 2 : Transformez ce dialogue en récit en utilisant le discours indirect

Une cliente : « Bonjour, je cherche un pull ».
Un vendeur : « C’est pour vous ? »

Vous rapportez ces paroles au présent :

La cliente entre dans le magasin et elle salue le vendeur et elle lui dit qu’elle cherche un pull.  Le vendeur lui demande si le pull est pour la cliente et elle dit que oui.  Le vendeur lui dit que c’est le rayon pour hommes et la cliente lui demande où est le rayon pour femmes.  Le vendeur lui dit que c’est au deuxième étage.  La cliente lui dit qu’il y a un pull qui lui plaît et elle voudrait l’essayer, et le vendeur lui demande où elle va l’essayer.  La cliente demande si ce n’est pas possible de l’essayer et le vendeur répète que c’est le rayon pour hommes.  Enfin la cliente s’excuse et dit au revoir.

Vous rapportez ces paroles au passé :

La cliente est entrée dans le magasin et elle a salué le vendeur et elle lui a dit qu’elle cherchait un pull.  Le vendeur lui a demandé si le pull était pour la cliente et elle a dit que oui.  Le vendeur lui a dit que c’était le rayon pour hommes, et la cliente lui a demandé out était le rayon pour femmes.  Le vendeur lui a dit que c’était au deuxième étage.  La cliente a dit qu’il y avait un pull qui lui plaisait et elle voulait l’essayer, et le vendeur lui a demandé où elle allait l’essayer.  La cliente a demandé si ce n’était pas possible de l’essayer et le vendeur a répété que c’était le rayon pour hommes.  Enfin la cliente s’est excusée et a dit au revoir.

Transformez ce texte avec « je »  et « le vendeur » :

Je suis entrée dans le magasin et j’ai salué le vendeur et je lui ai dit que je cherchais un pull.  Le vendeur m’a demandé si le pull était pour moi et j’ai dit que oui.  Le vendeur m’a dit que c’était le rayon pour hommes, et je lui ai demandé où était le rayon pour femmes.  Le vendeur m’a dit que c’était au deuxième étage.  Je lui ai dit qu’il y avait un pull qui me plaisait et je voulais l’essayer, et le vendeur m’a demandé où j’allais l’essayer.  J’ai demandé si ce n’était pas possible de l’essayer et le vendeur a répété que c’était le rayon pour hommes.  Enfin je me suis excusée et j’ai dit au revoir.

Exercice 3 : Transformez les phrases :

  1. Taisez-vous !

Il m’a dit de me taire

  1. Suivez la route et prenez la première à droite.

Il m’a conseillé de suivre la route et de prendre la première à droite.

  1. Ne dites rien, ne parlez pas !

Il m’a demandé de ne rien dire et de ne pas parler.

  1. Asseyez-vous, installez-vous, mettez-vous à l’aise.

Il m’a invité à m’asseoir, à m’installer et à me mettre à l’aise.

  1. Ralentissez !

Il m’a supplié de ralentir.

  1. Ne t’inquiète pas ! N’aie pas peur.

Il m’a dit de ne pas m’inquiéter et de ne pas avoir peur.

  1. Préviens tout le monde !

Il m’a rappelé de prévenir tout le monde.

  1. Attention ! fais bien attention !

Il m’a répété de faire attention.

  1. Crois-moi, fais-moi confiance !

Il m’a supplié de le croire et de lui faire confiance.

  1. Dépêche-toi ! Ne me fait pas attendre !

Il m’a demandé de me dépêcher et de ne pas le faire attendre.

Exercice 4 : Même exercice

  1. Je ne dérange pas ?

Il m’a demandé si je ne le dérangeais pas.

  1. Ca vous convient ?

Elle a voulu savoir si ça me convenait..

  1. Je peux vous payer en deux fois ?

Elle a demandé si elle pouvait me payer en deux fois.

  1. Qu’est-ce que vous avez fait hier soir ?

Il a cherché à savoir ce que j’avais fait hier soir.

  1. Tu es au courant ?

Ils m’ont demandé si j’étais au courant.

  1. Tu as fini ? Tu seras bientôt prêt ?

Elle a voulu savoir si j’avais finis et si je serais bientôt prêt.

  1. Tu sais qui c’est ? Tu le connais ?

Ils m’ont interrogé pour savoir si je savais qui c’était et si je le connaissais.

  1. Vous comprenez ? ça vous semble clair ?

Le professeur a voulu savoir si je comprenais, et si ça me semblait clair.

  1. Où vas-tu ? Je peux t’accompagner ?

Mon père m’a demandé ou j allais  et s’il pouvait m’accompagner.

 


Questions or more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 18 April, 2006

Avec des questions ou pour plus d'information, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 18 avril 2006

Valid HTML 4.01! Valid CSS!