up

Articles de La Guinguette - 2003 - fevrier - actualité


Chercher les traductions
Articles de La Guinguette - Articles à traduire
Index (php)
Index (htm)
Statistiques (php)
Statistiques (htm)
Année
Catégorie actualité culture société
Mois
Présentation seul côte à côte
^^ article ^^ << paragraphe précédent (01) paragraphe suivant (03)>>

La France face à l'Irak

France and Iraq

Je crois que la France n'a absolument pas oublié l'histoire. Elle ne veut simplement pas qu'elle se reproduise forcément et c'est précisément l'existence des conflits, que, je crois? en tout cas, moi je ne peux pas parler pour tous les Français, mais au moins je peux parler pour moi et pour ceux que je connais, ils n'ont pas envie que les conflits se reproduisent.

I think that France has not absolutely forgotten history. It simply does not want to resort to force again as that is exactly the source of conflict that I think in any case, I cannot speak for all French people but at least I can speak for myself and people whom I know, they don't want these conflicts to happen again.

Nous sommes contre les interventions militaires qui tuent des femmes et des enfants innocents, ça, nous sommes fondamentalement contre. Nous ne sommes pas des pacifistes béats, mais nous sommes contre des interventions militaires qui tuent des femmes et des enfants complètement innocents.

We are against military intervention which kills innocent women and children, yes, we are fundamentally against that. We are not dumb pacifists, but we are against military intervention which kills completely innocent women and children.

Les militants contre la guerre en Irak sont formels. Il n'y a pas de raison - à l'heure actuelle en tout cas - de précipiter une deuxième guerre du Golf.

The militants against the war in Iraq are positive. There is no reason, at least at the moment, to start a second Gulf war.

La résistance de la part du Président Jacques Chirac aux pressions américaines n'a pas fait plaisir aux gouvernants des Etats-Unis. Beaucoup de commentateurs américains ont du mal à comprendre comment la France peut être aussi 'ingrate', après les sacrifrices faits par les États-Unis en Europe pendant les deux guerres mondiales.

The resistance by President Jacques Chirac to American pressure has not pleased those in power in the United States. Many American commentators have difficulty understanding how France can be so "ungrateful" after the sacrifices made by the United States in Europe during the two world wars.

En France cependant les sondages montrent un soutien quasi-unanime à la position de Chirac. Le passé est reconnu. Mais, pour la grande majorité des Français, il n'a pas à être utilisé pour acheter le soutien à une guerre injuste et imprudente.

In France however the polls show almost unanimous support for the position of Chirac. The past is known. But for the majority of French, it cannot be used to buy the support for an unjust and unwise war.

Sylvie Guillaume a participé à l'organisation de manifestations contre la guerre:

Sylvie Guillaume has taken part in the organisation of protests against the war:

Je crois que la France est très sensibilisée par nature à l'hypothèse de conflit. On a eu sur notre sol récemment, au siècle dernier deux conflits mondiaux et je crois que les Français sont assez sensibles à ça. Je crois également que ce qui se traduit par cela, c'est la volonté de résoudre les problèmes par la diplomatie, par le dialogue et pas par la nécessaire intervention militaire. Ça ne veut en aucun cas dire que nous cautionnons le régime ou monsieur Saddam Hussein par ailleurs.

I think that France is very sensitive by nature to the justification for the conflict. We have had recently on our land in the last century, two world conflicts and I think that the French are quite sensitive to that. I think similarly that what emerged from all that was a willingness to resolve problems by diplomacy, by discussion and not by military intervention. That does not mean by any means that we would keep the regime of Mr Saddam Hussein however.

Et puis vous savez, les médias américains critiquent la position de la France. C'est tout à fait leur droit. Ils le font quelquefois de façon un peu outrancière et en caricaturant. Et moi, j'aimerais bien aussi que les médias américains s'intéressent aux voies de la paix en Amérique aussi, parce que on ne s'en rend pas trop compte, ça n'est pas trop relayé, mais je crois qu'il y a aussi aux Etats-Unis un très fort courant pacifiste qui ne veut pas de cette guerre.

And then you know, the American press criticises the French position. That is absolutely their right. They do it sometimes in a rather excessive way. Personally I would like to see the American press also take an interest in the voices calling for peace in America too, because they are not paying much attention to those either, that is not passed on, but I believe that there is also in the USA at the moment a very strong pacifist movement which does not want this war.

Ahmed Khenniche, le Président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples, pense que le gouvernement américain perdrait son autorité s'il engageait une guerre sans le soutien de l'ONU:

Ahmed Khenniche, the president for the movement against racism and for friendship between people, thinks that the American government would lose its authority if were to engage in a war without the support of the United Nations.

Eh bien ça ferait la démonstration que Bush est un va-t-en guerre qui ne s'intéresse pas aux opinions publiques puisque la majorité de l'opinion publique française et internationale est contre cette guerre, ça fera la démonstration qu'il a un mépris total pour l'opinion publique du monde.

Well, that would be a demonstration that Bush is a "go to war" who is not interested in public opinion since the majority of French and international public opinion is against this war, that will be the demonstration that he has a total contempt for world public opinion.

Notre réponse au problème actuel, c'est que on peut se débarrasser de Saddam Hussein sans faire une guerre avec des répercutions mondiales, une guerre qui va assassiner, le mot est encore pas assez fort, des femmes et des enfants complètement innocents.

Our response to the present problem is that we can get rid of Saddam Hussein without having to wage war with world wide repercussions, a war which will murder, the word is not too strong, completely innocent women and children.

Michèle Bacot-Décriaud, chercheuse à l'Institut d'Études Politiques de Lyon, craint la perte de l'autorité des Nations Unies:

Michele Bacot-Decriaud, a researcher at the Institute of Political Studies in Lyon fears the loss of authority of United Nations.

Après la deuxième guerre mondiale, on a mis en place une organisation qui est là pour gérer les crises. Cette organisation prend des résolutions; la moindre des choses c'est de les appliquer et de pas vouloir décider de passer outre quoi qu'il arrive, et donc, la position? je pense que la position de la France est liée d'une part au fait que aucun pays ne peut vouloir faire la guerre à tout prix et que d'autre part, il y a? il y a eu des échéances et qu'il faut les respecter. Il y a des inspecteurs sur le terrain, voyons ce qu'ils vont rapporter comme éléments. Pour le moment, les preuves on n'en a pas véritablement, donc je pense qu'il faut laisser faire les choses et donc, je dois dire que je comprends assez la position française.

After the second world war, we established an organisation which is there to manage crises. This organisation makes resolutions; the least thing to do is to a apply them and not to decide to ignore them no matter what happens, and so the position, I think that the position of France is linked in part to the fact that no country can want to make war at any price and on the other hand there have been failures and they must be taken into account. There are inspectors on the ground. Let's see what they report as evidence. For the moment, the evidence, we do not really have any, so I think we must leave things as they are and so I must say I quite understand the French position.

Je pense que si les Etats-Unis déclarent la guerre à l'Irak sans mandat du conseil de sécurité, bon, là c'est grave parce que ils vont faire voler en éclat une organisation qui avait déjà un petit peu été mise à mal au moment de la guerre du Kosovo, puisque là, c'est pareil, ils étaient intervenus sans mandat du conseil de sécurité. Donc, je trouve que là, de ce côté-là c'est dangereux parce que même si l'ONU, bon? on l'a beaucoup critiquée. Elle a pas toujours fonctionné au mieux. N'empêche qu'elle a fonctionné et qu'on peut se demander ce qui se serait passé s'il y avait pas eu d'ONU depuis 1945.

I think that if the USA declares war on Iraq without the support of the security council of United Nations, well, that is serious because they are going to severely damage an organisation which had already been put in a difficult situation at the time of the war in Kosovo, since in that case, it was similar, they intervened without the support of the security council. So I find that, from that side, it is dangerous because even if the United Nations were right, it was criticised a lot. It has not always worked at its best. Don't forget that it has worked and that we can ask ourselves what would have happened had there not been the UN since 1945.

La crise sur l'Irak a aussi exposé les divisions à l'intérieur de l'Europe, au moment où l'on essaie de construire une politique commune au sein de l'Union Européenne. Mme Bacot-Décriaud affirme que ce sont surtout les gouvernements qui soutiennent la politique des États-Unis envers l'Irak qui ont montré un manque de respect pour les institutions européennes.

The crisis in Iraq has exposed the divisions within Europe, at the time when we are trying to build a common policy in the bosom of the European Union. Mme Bacot-Decriaud agrees that it is especially the governments which support the policy of the United States towards Iraq who have shown a lack of respect for the European Institutions.

A l'heure actuelle, il y a une politique étrangère et de sécurité commune qui a été mise en place à partir du traité de Maastricht. Elle fonctionne sur le mode intergouvernemental et, bon? on a des États qui ne jouent pas le? des États membres qui ne jouent pas le jeu européen, et qui, alors que le conseil de l'Union a pris une position, se permettent d'écrire une lettre particulière de soutien au président Bush avant, bon? que le conseil de sécurité se soit prononcé. Donc, je pense que ceci tient, en fait, essentiellement à leur histoire, à leur histoire diplomatique. En tout cas, pour certains, les liens entre le Royaume Uni et les Etats-Unis sont bien connus. Bon? l'Espagne, oui?, l'Espagne avait rejoint le giron de l'organisation militaire intégrée de l'OTAN, donc, est-ce qu'elle veut donner des preuves de sa bonne volonté L'Italie actuelle? l'Italie ancienne ça aurait été surprenant. L'Italie de Berlusconi, euh? on peut se poser des questions. Quant au Danemark, franchement, sa position, dans la mesure où en dehors, dans le cadre de l'Union Européenne, il est en marge de tout ce qui est politique de défense, bon? ça conduit quand même à se poser des questions. Quant aux États qui sont candidats, qui n'ont pas encore vraiment? qui n'ont pas adhéré et qui se permettent ce type de réaction, moi ça me fait poser des questions sur l'avenir de la politique étrangère et de sécurité commune, hein?

At the moment, there is a common foreign and defence policy which was established at the time of the Maastricht Agreement [1]. It operates in an intergovernmental way and well, there are states which do not play their role as member states, which do not play in the European game and which, whilst the Council of Europe has taken a position are able to write their own letter of support for President Bush before the Security Council has declared its position. So I think that this is consistent in fact, essentially with their history, with their diplomatic history. In any case, the links between the UK and the USA are well known. Well, what about Spain? Spain rejoined the fold of the integrated military organisation NATO, so that shows the extent of its commitment. Italy today? With the old Italy, that would have been surprising. With the Italy of Berlusconi [2], we can ask ourselves some questions. Whilst for Denmark, frankly its position, whether it is in or out of the European Union, it is on the edge of defence policy, so that drives us really to ask some questions. Whilst for the states which are candidates [3] which have not yet really, which have not yet joined and which can adopt this type or reaction, for me it begs the question about the future of a common foreign and defence policy.

Je pense que quand même le problème c'est que si l'Europe n'arrive pas à parler d'une seule voix dans le cadre de crises comme celle-ci, bon, la politique étrangère et de sécurité commune aura du mal en fait à se réaliser.

I think that really the problem is that if Europe cannot get to the stage of speaking with one voice in the context of a crisis such as this, well, the common foreign and defence policy will have a hard time surviving.

$Id: 2003_02_act_fr.htm 17 2010-04-03 11:44:00Z alistair $

[1] The Maastricht agreement in 1992 established the European Union.

 

[2] Berlusconi - Prime Minister of Italy 2001-2005.

 

[3] Candidate states - at the time of this article, 10 eastern European states were candidates for membership of the European Union and joined in April 2004.

 

$Id: 2003_02_act.htm 4 2010-02-03 20:03:32Z alistair $


With questions or for more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated Sunday 16th May 2010

Valid HTML 4.01 Transitional