up

Articles de La Guinguette - 2002 - mars - actualité


Chercher les traductions
Articles de La Guinguette - Articles à traduire
Index (php)
Index (htm)
Statistiques (php)
Statistiques (htm)
Année
Catégorie actualité culture société
Mois
Présentation seul côte à côte
^^ article ^^ << paragraphe précédent (01) paragraphe suivant (03)>>

L'arrivée de la presse gratuite

The arrival of free newspapers

Ça a commencé à Paris et ça arrive maintenant dans toutes les grandes villes de France. Aux sorties des métros et des gares, il y a des gens qui distribuent des journaux gratuits.

It started in Paris and is happening now in all the cities of France. At the exits from the underground stations and railway stations there are people who are distributing free newspapers.

Ce sont des journaux d'actualité: ce ne sont pas les journaux hebdomadaires des petites annonces qu'on connaît depuis longtemps. Ici on trouve les grands titres du jour, un peu d'actualité étrangère, un peu de sport et de showbiz ... à première vue, ils ressemblent aux journaux payants.

They are newspapers containing news: they are not the weekly papers full of classified adverts which we have known for a long time. Here we find the main headlines of the day, a bit of foreign news, a bit of sport and show biz... at first sight they look like newspapers you would pay for.

Une bonne nouvelle pour les consommateurs alors? Pas tout à fait, selon beaucoup de spécialistes. L'arrivée de la presse gratuite est très contestée. Philippe Chaslot, journaliste à Lyon Capitale, s'explique :

Good news for consumers then? Not completely according to many specialists. The arrival of free newspapers is much debated. Philippe Chaslot, a journalist of Lyon Capitale explains:

Le problème, c'est que cette presse gratuite arrive en France, elle est soutenue par des groupes financiers très puissants qui ont pour le moment les reins solides, et qui ne viennent finalement que faire de l'argent. La crainte c'est qu'ils risquent d'assécher le marché publicitaire. Or ce marché publicitaire, il est nécessaire à la presse traditionnelle, payante, parce que cette presse traditionnelle payante, elle coûte cher à faire, parce que la bonne information, elle est faite par des journalistes, par beaucoup de journalistes. Donc il faut de l'argent et comme justement les gens ne lisent pas énormément, il faut la vente des journaux et il faut aussi la publicité.

The problem is that this free press arrives in France; it is supported by very powerful financial groups who have for the moment deep pockets [1], and who have only come finally to make money. The fear is that they risk drying the draining the advertising market. And this advertising market is necessary for the traditional press, that is paid for press, because this traditional paid for press costs a lot to make, because good information is made by journalists, by lots of journalists. So it is necessary to have some money and as people do not really read a lot, it is necessary to sell the newspapers and it is necessary to have advertising.

Un journal régional comme Le Progrès à Lyon compte 300 journalistes. Un hebdomodaire comme Lyon Capitale emploie 20 journalistes. Mais les journaux gratuits comme Lyon Métro, n'emploient presque pas de vrais journalistes de métier. Ils travaillent la plupart du temps sur la base des dépêches des agences de presse, comme l'AFP, la grande Agence France Presse. Un travail de copier/coller qui dégoûte les professionnels ...

A regional newspaper like Le Progrès in Lyon has some 300 journalists. A weekly like Lyon Capital employs 20 journalists. But free newspapers like Lyon Métro does not employ real career journalists. They work most of the time on the press releases from press agencies like AFP, the big Agence France Presse. A job of cutting and pasting which disgusts professionals.

C'est de la presse 'ciseaux' puisqu'elle coupe des dépêches d'agences de presses qu'elle met bout à bout.

It is the scissors press since it cuts releases from press agencies and puts them end to end.

Des informations qui arrivent comme ça, et qui tombent sans qu'elles soient réfléchies et mises en forme, ça n'a pas beaucoup d'intérêt. Alors, je sais pas si les gens s'en rendront compte...

Information which arrives like that, which appears without being considered and put into an appropriate form, that is not interesting. So I don't know if people pay attention to it.

C'est la question que les gens se posent. Est-ce que le public fera preuve de suffisamment de discernement pour soutenir une presse plus travaillée, ou bien au contraire la presse gratuite donnera-t-elle le coup de grâce à la presse régionale payante, dont plusieurs journaux sont déjà dans une situation économique très fragile.

That is the question that people are asking themselves. Will the public prove to have sufficient discernment to support a more edited press or even on the other hand will the free press deliver a knock out blow to the regional paid for press where several newspapers are already in a very fragile economic situation.

Dans les rues, les lecteurs du Lyon Métro ne sont pas très impressionnés par le nouveau produit, c'est clair:

In the streets, the readers of Lyon Métro are not very impressed by the new products, that's clear:

Oui, c'est bien d'avoir les journaux gratuits mais moi, celui-là il ne me plaît pas trop, parce que je trouve que les articles ils sont trop courts.

Yes, it is fine having free newspapers, but for me personally, that thing there does not please me too much because I find the articles too short.

En plus c'est pas journalistique, c'est que des reprises de dépêches AFP, et puis ça porte atteinte au reste de la presse, quoi... voilà. La formule est pas forcément ultra mauvaise, mais... mais c'est gratuit, voilà. Mais ça va se casser la gueule, j'en suis sûr.

What's more is that it's not journalistic, it is only reprints of press releases from AFP, and then that becomes the goal of the rest of the press, right, there you are! The form [of the newspapers] is not absolutely awful, but... well it is free, you see. It is going to fail [3], I'm sure of it.

Mais c'est pas gratuit tout le temps?

But is it not free all the time?

Mais si! Mais pour l'instant il y a pas de pub, mais attends qu'il y ait de la pub, t'auras la moitié de pub, et puis...

Yes it is! For the moment there isn't any advertising but wait, there will be advertising, you'll have half of it advertising, and then...

Chez le marchand de journaux, il y a même un petit espoir que la mauvaise qualité du nouveau produit ramène les gens vers la vraie presse:

At the news agents, there is even a faint hope that the bad quality of the new product will bring people back to the real press:

En tant que diffuseur, moi... évidemment ça reste une concurrence qui ne me plaît guère. Maintenant, je dirais que l'avantage, c'est qu'effectivement, ça permet peut-être aux gens de reprendre contact avec la presse. Si ça incite les gens à lire une autre presse par la suite, pourquoi pas? J'en suis pas convaincu, mais enfin, pourquoi pas?

I am really a distributor... of course there is competition which hardly pleases me. Now I would say that the advantage, it's only just, that it may perhaps bring people back into contact with the press. If it encourages people to read another press later, why not? I am not convinced of it, but at the end of the day, why not?

Les premiers journaux gratuits sont arrivés aux début de l'année et plus personne ne parle de leur interdiction maintenant: c'est un fait accompli. Mais Philippe Chaslot pense que l'Etat ne doit pas les encourager non plus:

The first free newspapers arrived at the beginning of the year and no one is talking any longer of banning them now: it's a done deed. But Philippe Chaslot thinks that the State must not encourage them either.

Simplement, je pense que les pouvoirs publics, c'est de leur rôle et c'est de leur devoir de ne pas faciliter la distribution. C'est à dire de ne pas donner des emplacements sur les trottoirs ou dans les rues. Ça, je crois que c'est le devoir des pouvoirs publics parce que... cette qualité-là de la presse c'est aussi nécessaire à la démocratie. Il faut quand même réfléchir quand les choses se mettent en place, et pas dire 'ah! eh bien c'est comme ça ailleurs, donc il faut le prendre'.

Simply, I think that the local authorities, that it is their job and it is their duty, not to facilitate their distribution. That is to say not to give them places on the pavements or in the streets. That, I believe that that is the duty of the local authorities because... quality press is necessary for democracy. They must think all the same when things are put in place and not say 'Oh well, it is like that elsewhere, so we must take it'.

En France par exemple on est le pays de l'Europe où il y a le plus de grandes surfaces. On s'est aperçu vingt ans après que tout ça avait un coût aussi. Dans la qualité des produits, dans le fait que beaucoup de petits commerçants ont dû fermer leurs portes. Ces choses-là, on les voit pas au moment où arrive les grandes surfaces, on dit que c'est logique, que c'est normal, etc. Mais simplement il faut réfléchir aux choses, réfléchir à la société dans laquelle on veut vivre.

In France for example, it is the country in Europe with the most hyper markets [2]. It was seen 20 years later that all that had a cost too. In the quality of the products, in the fact that many small shops had to close their doors. These things, we did not see them at the time the hyper markets arrived, we say that it is inevitable, that it is normal, etc . But simply, we must think about these things, think about the society in which we want to live.

Et les prévisions à long terme?

And the outlook for the long term?

Moi, on me dit que ces gros groupes, comme Métro, et cetera, sont des groupes qui sont quand même très endettés, qui perdent beaucoup d'argent, c'est-à-dire qu'ils parient sur le long terme, mais en fait pour le moment, leur affaire ne gagne pas d'argent. Il paraît qu'ils commencent déjà à se retirer de certaines villes. Alors qu'est-ce qu'ils vont faire? Je ne sais pas, je suis pas devin, euh...

For me personally, they tell me that these large groups like Métro and so on, are groups which are all the same very much in debt, who are losing a lot of money, that is to say that they are betting on the long term, but in fact for the moment their business is not making any money. It appears that they are starting already to pull out of some towns. So what are they going to do? I don't know, I am not a fortune teller, well...

Affaire à suivre ...

To be continued...

$Id: 2002_03_act_fr.htm 17 2010-04-03 11:44:00Z alistair $

[1] rains solides - literally solid kidneys, a colloquial expression similar to deep pockets.

 

[2] grande surface - literally big surface, a colloquial expression for hyper markets.

 

[3] aller se casser la gueule - a colloquial expression for fail like the English 'fall on its face'.

 

$Id: 2002_03_act.htm 4 2010-02-03 20:03:32Z alistair $


With questions or for more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated Sunday 16th May 2010

Valid HTML 4.01 Transitional