up

Articles de La Guinguette - 2005 - avril - actualité


Chercher les traductions
Articles de La Guinguette - Articles à traduire
Index (php)
Index (htm)
Statistiques (php)
Statistiques (htm)
Année
Catégorie actualité culture société
Mois
Présentation seul côte à côte
^^ article ^^ << paragraphe précédent (01) paragraphe suivant (03)>>

Ils habillent le Pape

Clothes makers for the Pope

Les obsèques de Jean Paul II, l'investiture de son successeur font que les yeux du monde sont actuellement rivés sur l'image de l'Église catholique. Une chorégraphie sans faille pour les cérémonies, des vêtements d'une grande beauté - on se rend compte que le Vatican sait communiquer. Sous le pontificat de Jean Paul II l'Église catholique a développé son influence médiatique. Une exposition passionnante à Lyon intitulée 'Ils habillent le pape' nous dévoile la finesse des recherches concernant les vêtements du pape. Bernard Berthod, conservateur de l'exposition, en est notre guide:

Services for John Paul II, the investiture of his successor have presently fixed the eyes of the world on the spectacle that is the Catholic Church. Choreography without a misstep for the ceremonies, clothes of great beauty - one realizes that the Vatican understands how to communicate. Under the pontificate of John Paul II the Catholic Church developed its media impact. A fascinating exhibition at Lyon called 'They Clothe the Pope' reveals to us the subtle elegance of the Pope's garments. Bernard Berthod, the conservator of the exhibit guides us through it:

Il y a là le vêtement que le Pape portait pour l'ouverture de l'année sainte - Noël 1999 - et qui est un vêtement futuriste, en quelque sorte, avec un textile façonné en lurex qui est une fibre extrêmement contemporaine et qui commence à faire ses preuves, qui sera la fibre du 21ème siècle, si on peut dire, un décor, lui aussi, très futuriste mais le vêtement, lui, reste un vêtement traditionnel de l'Église romaine.

Over there is the garment that the Pope wore for the opening of the jubilee -Christmas of 1999 - and which is a futuristic article, in some ways, with a material woven from Lurex® which is a very contemporary fibre and which is beginning to prove itself, and will be the fibre of the 21 century, if you will an ensemble also forward looking, but the garment itself remains a traditional garment of the Roman Catholic Church.

Futuriste est le moins qu'on puisse dire en effet. Des références au monde de la science fiction viennent à l'esprit devant ce mantum - une grande cape - tellement flamboyant en rouge, bleu et or.

Futuristic in fact is the least that you could say. References to the world of science fiction come to mind faced with this mantle - a large cape - with such flamboyance in red, blue and gold.

Jean Paul II sans être moteur de cette affaire, si vous voulez, a fait confiance au maître des célébrations liturgiques - Monseigneur Marini qui organisait les grandes liturgies papales - et en lui confiant il savait qu'il lui permettrait de rénover, d'innover même, au niveau liturgique.

John Paul II while not initiating this work if you will put his confidence in the master of the liturgical celebrations - Monsignor Marini who organizes the major papal liturgies, and in putting his trust in him knew that he would permit reform, and even innovation at the liturgical level.

Ce choix de vêtements fut le fruit d'une philosophie bien pensée:

This choice of dress was the result of a well planned philosophy:

Il y a l'idée de modernité. Dire: l'église est de son temps, l'église travaille avec des artistes d'aujourd'hui. Et aussi cette idée de faire du beau, de dire: on peut faire du beau, la liturgie - la messe, la louange de Dieu - ça se fonde sur la beauté et cette beauté elle passe à travers les vêtements, elle passe par le vêtement, comme elle passe par la musique comme elle passe par l'architecture. Et donc le vêtement doit être beau et il doit être beau tout en restant simple. Parce que là aussi ça c'est le troisième qualificatif, si vous voulez, avec ce qu'on a, sous les évêques, élaboré pendant le Concile il y a quarante ans de... essayer de décharger l'église de ce côté de richesse en disant: on peut faire du beau sans faire forcément du coûteux. Les vêtements qui sont exposés là sont des vêtements qui sont faits d'une manière très simple. Quand on voit, c'est du textile que l'on trouve dans le commerce qui est brodé avec des choses toutes simples avec des galons qui sont pas forcément en fil d'or, des perles en verre, des choses extrêmement simples... de base, du raphia, de la laine, mais avec cela on peut faire une très belle décoration, un très beau décor, tout à fait contemporain et c'est donc ces conjonctions, c'est la tradition de l'église, avec de la beauté, avec de la simplicité également et avec de la modernité.

There is the idea of modernity. To say: the Church is of its time, is to say the Church works with today's artists. Furthermore that idea of creating beauty, to say: we can create beauty, the liturgy, the mass, the worship of God - this is founded on beauty and that this beauty is seen through clothing. It is manifested in clothing just as it is evoked by music as it is shown in architecture. Therefore clothes ought to be beautiful and they should be beautiful while remaining simple. Because there also is the third condition, if you will, with what was worked out under the Bishops during the Second Vatican Council, forty years ago to … to try to unburden the Church from its aspect of wealth by saying we can create beauty without an inevitable high cost. The garments that are on exhibit here are clothes that were made in a very simple way. When you see that these are fabrics that are found commercially which are embroidered with simple things with stripes that are not necessarily of gold thread, glass beads, very simple things … basics, of raffia, of wool, but with these you can make very a beautiful decoration, a very fine ensemble, completely modern and it is this combinations therefore, that is the tradition of the Church, including beauty, as well as simplicity, and modernity.

Mgr Marini et Jean Paul II avaient leur maison de couture préférée:

Monsignor Marini and John Paul II have their preferred stylists:

Les deux couturiers-designers de la firme de X Regio dont Stefano Zanella qui est prêtre et un couturier qui travaille avec lui qui s'appelle Gianluca Scattolin étaient ceux qui recevaient le plus de suffrages de la part du pontife, parce que justement leurs vêtements étaient très construits, très pensés, très réfléchis, avec ces deux côtés vraiment très nets, de tradition et de modernité. Et en même temps de légèreté puisque, comme vous le savez, à la fin du pontificat le Pape était très fatigué donc il fallait que les vêtements soient extrêmement légers et là aussi c'était pas évident à faire il faut une grande maîtrise du métier.

The two couturiers-designers of the X Regio company including Stefano Zanella, a priest, and a couturier who works with him called Gianluca Scattolin, were those who received the most votes from the Pope, precisely because their clothes were well made, well conceived well thought out, and had the two clear aspects of tradition and modernity. At the same time they had lightness - since as you know near the end of his pontificate the Pope was very frail and needed clothes that were extremely light - and this also wasn't easy to do requiring great expertise in the profession.

Une maîtrise qui s'avère évidente dans le mantum de Noël 1999:

A skill that is proven evident in the mantle of Christmas 1999:

C'est extrêmement symbolique. L'étoffe même a été dessinée par Stefano Zanella qui a voulu prendre un motif répétitif qui montre une porte d'or, la Porte d'or c'est la porte du jubilé, ça c'est... le jubilé juif montre aussi la porte d'or, si vous voulez, c'est vraiment le principe de base. On traverse cette porte pour un monde meilleur, en quelque sorte, c'est ça, ce que veut dire le «jubilé». Donc ce motif de la Porte d'or qui, lui, est traversé par deux rayons de couleur, un rayon rouge et un rayon bleu qui sont les deux couleurs du Christ, le Christ homme et le Christ Dieu, si vous voulez. Et ce motif répétitif qui est tissé en fil de lurex doré associé avec de la soie, d'ailleurs, va donner ce très très beau vêtement.

It is very symbolic. Even the cloth was designed by Stefano Zanella who wished to take a repetitive motif which shows a golden door, the gold door is the door to the jubilee, that's it … the Jewish jubilee also uses the golden door if you will, it's truly a basic element. We cross through that door for a better world, in some way, this is what the jubilee means. Thus the motive of the golden door which is crossed by two coloured beams of light, a red beam and a blue beam which are the two colours of Christ, Christ the man and Christ as God, if you will. And this repeating motif which is woven in golden Lurex thread associated moreover with silk will produce this very beautiful garment.

Les mitres ont évolué aussi:

The mitres have changed as well:

Les mitres étaient devenues, surtout en Italie et en Espagne des choses absolument immenses qui n'avaient plus beaucoup de... d'une part pas beaucoup d'élégance, et plus beaucoup de signification c'était un espèce d'obusque l'on portait sur la tête et là il y a eu vraiment un désir de revenir à la forme médiévale de la mitre, du petit bonnet d'évêque, si vous voulez, qui permettait une simple décoration mais quelque chose de plus élégant et qui ne donnait pas à l'image humaine de celui qui la portait une image un peu... un peu ridicule en quelque sorte.

The mitres have become, above all in Italy and Spain absolutely huge things that didn't have any longer much … on one hand much elegance, or much meaning, they were a kind of shell shaped thing that was worn on the head and there, there was really a desire to go back to the medieval form of the mitre, the small Bishop's hat, if you will which permitted a simple ornamentation but something more elegant and which didn't give the impression of someone who was wearing something a little … a bit ridiculous in a way.

Si Jean Paul II a rénové l'image de l'Eglise, c'est qu'il était un produit de son temps:

If John Paul has renewed the image of the Church, it is that it was a product of its time:

Son prédécesseur Paul VI, si vous voulez, a été affronté avec l'application du Concile et un tas de choses qui... avec des personnes qui étaient des gens d'avant le Concile ou d'autres qui étaient pour le Concile et Paul VI n'avait pas eu le temps d'adapter ça, c'est une... si je puis le dire, le pontificat de Jean Paul II et surtout la deuxième partie du pontificat de Jean Paul II dans les années 1990 a été un moment de réflexion sur ce qu'a dit le Concile en reprenant pied dans la tradition de l'Eglise tout en s'associant à la modernité. Paul VI ne pouvait pas le faire, ça, c'était trop tôt par rapport au Concile. Il y avait trop de personnes en lice et trop de gens immédiatement impliqués, si vous voulez.

His predecessor Paul VI, if you will was confronted with the application of the Council and a host of things which … with persons who were people(with opinions) prior to the Council or others who were for the Council and Paul VI didn't have the time to adopt all of that, this is … if I may say it, the pontificate of John Paul II and above all the second part of the pontificate of John Paul II in the 1990's was a time of reflection on what the Council had said in staying within the tradition of the Church while associating itself with the modern world. Paul VI could not do it, it was too soon with respect to the Council. There were too many people in the wings and too many people closely implicated, if you will.

Ce travail sur l'image n'était pas bien vu par tout le monde:

This work on image was not well received by everyone:

Bien entendu, eh bien, vous savez chaque fois qu'on fait quelque chose il y a des critiques et on ne peut pas passer sous silence que le pontificat du Jean Paul II a été médiatique. C'est un homme qui s'est énormément déplacé et dont l'image a été très vue et c'est parce que justement cette image était bien plus visible que l'image de ses prédécesseurs... Jean XXIII, on l'a très peu vu , Paul VI un petit peu, mais Jean Paul II a été très vu et il fallait que cette image soit une image en même temps traditionnelle, pour dire bon il est dans la continuité des autres évêques de Rome, des autres Papes de Rome, et en même temps bien montrer qu'il était installé dans la fin du 20ème siècle et dans le début du 21ème siècle.

Of course, well, you know every time you do something there are critics and it could not go without notice that the pontificate of John Paul II had been in the media. This is a man who traveled greatly and whose image was widely seen and precisely because that image was much more visible than his predecessors … John XXIII, was seen very little, Paul II a little bit, but John Paul II was highly visible and it was necessary that that image be one at the same time traditional, that is to say to form a continuity with the other Bishops of Rome, the other Popes, and at the same time to show that he was well at home in the 20th century and in the beginning of the 21st century.

L'exposition est aussi l'occasion d'approfondir nos connaissances sur les rites symboliques catholiques:

The exposition is also a chance to deepen our knowledge of the symbolic Catholic rituals:

Il y a quatre, même cinq, couleurs liturgiques, si vous voulez, qui rythment le temps liturgique, qui rythment l'année liturgique, les couleurs claires, le blanc, pour les fêtes joyeuses, pour Noël, pour Pâques, pour les fêtes du Christ, pour l'Ascension, ainsi de suite; les fêtes douloureuses, alors on prend les vêtements sombres, le noir ou le violet, maintenant on prend davantage le violet que le noir, si vous voulez, ça c'est vraiment une question un peu de mode si on peut dire parce que le noir était peut-être... était jugé trop triste, trop funèbre, justement et que ces cinquante dernières années on a préféré privilégier le violet par rapport au noir. Le rouge est associé à la fête des martyres, évidemment à cause du sang versé mais aussi du dimanche des Rameaux, de la Pentecôte, et puis c'est également, comme vos auditeurs l'ont vu pour les funérailles du Pape, c'est également la couleur funèbre du Pape. Le Pape on l'enterre pas avec des vêtements violets ou noirs, on l'enterre avec des vêtements rouges. Ca aussi c'est quelque chose qui trouve sa naissance au Moyen Age, même à l'Antiquité tardive, parce que le Pape d'Occident en Occident, à Rome donc, s'est senti comme l'héritier de la gloire, de la grandeur de l'Empereur d'Orient. L'Empereur d'Orient c'était le porphyrogénète celui qui est né dans la pourpre, dans le rouge. Et donc le Pape a pris la pourpre pour lui, et donc il portait, quand il était vivant, un manteau rouge, et mort, il gardait cette même couleur rouge parce qu'il était enseveli dans la pourpre, comme un porphyrogénète, vous voyez, c'est extra. Donc quand Paul VI a rétabli les couleurs liturgiques, après le Concile, il a désiré garder cette couleur rouge pour le Pape.

There are four, even five liturgical colours, if you will that set the tempo of liturgy, that set the rhythm of the liturgical year, the bright colours, white, for joyous celebrations, for Christmas, for Easter, for the celebrations of Christ, for the ascension, and so on; mournful celebrations, then require sombre garments, black or purple, today purple is used more than black if you will, which is really somewhat a question of style it could be said because black was probably … was judged too sad, too funereal, to be precise so that for the last five years violet has been preferred over black. Red is associated with the Pentecost, and then equally as your listeners have seen for the funerals of the Pope, it is also the funereal colour of the Pope. The Pope is not buried with purple or black clothes, he is buried in red clothes. This also is something that found it's beginnings in the Middle Ages, even the late antiquity, since the Pope of the western world, that is of Rome, felt himself the heritor of the glory, of the grandeur of the eastern empire. The eastern emperor was born within walls of porphyry, he that was born in crimson, in red. Thus the Pope took crimson for himself, and wore, while he was living, a red cape, and after death he kept this same colour red since he was buried in crimson, as one born within porphyry, you see this is special. Therefore when Paul VI re-established the liturgical colours, following the Council, he wanted to keep this red colour for the Pope.

Alors il y a aussi le vert, le vert qui est une couleur je dirais passe-partout, qui est là pour les fêtes où il y a rien d'autre, rien de particulier. Pour les jours un peu ordinaires on prend le vert. Et puis il y a également le rose, qui est très peu employé qui s'emploie deux fois dans l'année: un peu avant Noël, le troisième dimanche de l'Avent, pour marquer un moment de joie pendant l'Avent et également la même chose pendant le Carême, le quatrième dimanche de Carême qui est à Rome le dimanche de la Rose, qui est le dimanche où le Pape fait une célébration un peu particulière, de bénédiction d'une rose, d'un bijou en forme de rose, bijou qu'il va envoyer une fois par an à un sanctuaire dans le monde. Notre-Dame de Lourdes a reçu l'an dernier avant que le Pape vienne, l'an dernier, la Rose d'or. Et c'est parce qu'il fait cette célébration de Rose d'or qu'on s'habille en Rose.

So there is also green, green which is a colour I would say can be used anytime, which is there for celebrations for which there is nothing else in particular. For slightly ordinary days one wears green. By the same token there is pink, which is very rarely used, which is used two times a year: just before Christmas, the third Sunday of Advent, to mark a moment of joy during the Advent and similarly the same thing during Lent, the fourth Sunday of Lent which is at Rome the Sunday of the Rose, which is the Sunday where the Pope conducts a celebration a bit special, of the blessing of a rose, of a jewel in the form of a rose, a jewel which he will send once a year to a sanctuary somewhere in the world. Last year, before the arrival of the Pope, Our Lady of Lourdes received the Golden Rose. And it is because he celebrates the Golden Rose that he is dressed in pink.

La mort du pape Jean Paul II ne va pas mettre fin à ces innovations. Mgr Marini a déjà préparé une nouveauté - ou plus exactement un retour - pour son successeur:

The death of Pope John Paul II will not put an end to these innovations. Monsignor Marini has already prepared something new - or more accurately a return - for his successor:

Le signe de l'évêque dès l'Antiquité, dès le quatrième siècle, le signe de l'évêque c'est une écharpe de laine blanche, une grande écharpe de laine blanche qui montre dans l'assemblée que celui-ci est l'évêque. Et l'évêque de Rome a pris cette écharpe, très tôt, comme l'évêque byzantin, l'évêque de Constantinople. Et donc ce pallium qui est tissé en laine blanche toute simple va devenir le signe de l'évêque bien avant la mitre, bien avant le couvre-chef, le chapeau à deux pointes qui est la mitre que tout le monde connaît. Et donc ce pallium lui aussi, comme la chasuble, va se raccourcir au cours du siècle et va perdre son identité, en quelque sorte, pour ne plus être seulement le signe de l'évêque de Rome mais ensuite le signe des archevêques métropolitains et puis d'autres évêques, qui ont l'autorisation de le porter et puis c'est devenu une toute petite bande de laine qu'on met autour du cou et que personne ne voit finalement et l'idée de Monseigneur Marini - donc le maître des célébrations liturgiques du Saint-Siège - c'est que ce pallium doit reprendre de l'importance. Et il pense que pour le prochain pape, eh bien, ça sera cette manière, avec le pallium qu'on va désigner le prochain pape. Ca sera la manière de le désigner, puisque il faut le désigner d'une manière ou d'une autre et que la tiare donc, l'ancien couvre-chef papal de cette tiare en forme pointue, elle, a été abandonnée sous Paul VI. Donc Monseigneur Marini pense que le pallium ça sera une très belle marque, un très beau signe visible lors de l'installation du futur souverain pontif et nous avons ici comme vous l'avez vu deux prototypes de ce pallium, de ce grand pallium. Et même Jean Paul II en a essayé un, la nuit de..., le soir de Noël, le jour de Noël 1999, il a essayé ce pallium justement pour voir un peu ce que ça pouvait donner. Si vous voulez c'est plus modeste que la tiare mais c'est beaucoup plus attachant, c'est beaucoup plus intéressant parce que c'est vraiment, vraiment la tradition de l'Eglise des premiers siècles, si vous voulez.

The sign of the Bishops of antiquity, from the fourth century, the sign of the Bishop is a white woollen scarf, a large scarf of white wool which shows within the assembly that this person is the Bishop. And the Bishop of Rome wore this scarf, very early, as did the Byzantine Bishop, the Bishop of Constantinople. Therefore this holy scarf which is woven in simple white wool would be the sign of the Bishop well before the mitre, well before the head covering, the two pointed hat which is the mitre that everyone recognises. This holy scarf as the chasuble, itself would shrink through the centuries and would loose it's identity, in some ways to no longer be the only sign of the Bishop of Rome but later be the sign of the metropolitan archbishops and other bishops who are authorised to wear it to then became a quite small ribbon of wool that is put around the neck which no one notices in the end, and the idea of Monsignor Marini - the master of liturgical celebrations of the Holy Seat - it is that this scarf should regain importance. And he thinks that for the next Pope, well that it will be in this way, with the holy scarf that we will recognise the next Pope. That will be the way of distinguishing him, since it is necessary to recognise him one way or another and that the tiara, the former papal head wear the pointed tiara, was left behind under Paul VI. So Monsignor Marini thinks that the scarf would be a very beautiful symbol, a very beautiful visible sign at the time of installation of the future papal leader and that we have here as you have seen two prototypes of this scarf, this great scarf. And even John Paul II has tried one the night of … the eve of Christmas, the day of Christmas 1999, he tried this scarf precisely to see a little what it would be like. It is more modest, if you will that the tiara but much more likable, it is much more interesting because it is really the tradition of the Church of the early centuries if you will.

Le travail sur l'image est bien en phase avec l'époque:

The work on image is well in sync with the times:

On a eu une tendance après le Concile à vouloir vraiment tout abandonner, surtout en France et dans les pays anglo-saxons et on se rendait compte qu'en abandonnant vraiment trop de signes on perdait un peu pied. Je crois que... surtout quand on parle à travers... avec les jeunes, les jeunes gens veulent des choses évidemment simples mais des choses aussi significatives. Qu'il y ait une simplification et que d'autres artistes s'intéressent au décor, à la manière de faire, ça certainement et que l'on abandonne peut-être la soie qui devient très couteuse et autres pour mettre des ... pour prendre du textile contemporain, pourquoi pas, il n'y a pas de raisons pour cela, de donner la place au matériel, aux matériaux contemporains, de donner la place aux artistes contemporains, pour que la liturgie évolue dans le cadre de l'art, si vous voulez, qu'elle ne devienne pas quelque chose de figé mais je ne crois pas qu'il y aura abandon des signes, au contraire, on a plutôt l'impression que la jeunesse d'aujourd'hui, plus qu'il y a trente ou quarante ans, désire ces signes.

We have had a tendency after the Council really to want to drop everything, above all in France and in the Anglo Saxon countries and we realize that in abandoning truly too many symbols that we loose our way somewhat. I believe that … above all when we speak through … with the young, young people want simple things but significant things. That there be a simplification and that more artists take in interest in the decoration, in the way of doing things, this would certainly be desirable and that we perhaps give up silk which has become very costly along with other similar materials in place of … for contemporary fabrics, and why not, there is no reason not to, to give way to contemporary artists, in order that the liturgy evolve within the framework of the art, if you will, so that it does not become something predetermined, but I don't think that there will be a loss of symbols, on the contrary, one has rather the impression that today's youth, more that thirty or forty years ago, wants symbols.

$Id: 2005_04_act_fr.htm 17 2010-04-03 11:44:00Z alistair $

$Id: 2005_04_act.htm 4 2010-02-03 20:03:32Z alistair $


With questions or for more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated Sunday 16th May 2010

Valid HTML 4.01 Transitional