up

Articles de La Guinguette - 2004 - juillet - actualité


Chercher les traductions
Articles de La Guinguette - Articles à traduire
Index (php)
Index (htm)
Statistiques (php)
Statistiques (htm)
Année
Catégorie actualité culture société
Mois
Présentation seul côte à côte
^^ article ^^ << paragraphe précédent (01) paragraphe suivant (03)>>

La France se dote d'une nouvelle Marianne

France acquires a new Marianne

Le président de la République, Jacques Chirac, vient de dévoiler la nouvelle image de Marianne qui ornera les timbres français à partir de 2004.

The president of the Republic, Jacques Chirac, has just unveiled the new image of Marianne which will appear on French stamps from 2004.

Il est de tradition que la Marianne dessinée sur les timbres poste change à chaque nouvelle présidence. C'est habituellement le président de la République qui commissionne la représentation, mais on vient d'opter pour une formule plus démocratique. Le grand public a été invité à choisir, tout le monde a eu le droit de voter pour la Marianne de son choix - et le président a finalement décidé parmi les 10 modèles ainsi présélectionnés.

It is the tradition that the Marianne drawn on the postage stamp changes with each new presidency. It is usually the president of the Republic who commissions the representation, but they have just opted for a new more democratic formula. The general public has been invited to choose, everyone had the right to vote for the Marianne of their choice - and the president finally decided from ten models pre-selected in this way.

L'image gagnante, une Marianne stylisée en forme de fleur, a été dessinée par Thierry Lamouche, un illustrateur originaire de Paris.

The winning image, a Marianne styled in the form of a flower, was drawn by Thierry Lamouche, an illustrator who comes from Paris.

Mais qui donc est cette Marianne devenue le symbole de la République française? Pour en savoir plus, nous avons rencontré un historien spécialiste en la matière, Daniel Courant, du musée de la ville de Niort.

But who then is this Marianne who has become the symbol of the French Republic. To know more about it, we met a historian specialised in this matter, Daniel Courant, of the museum of the town of Niort.

Il faut bien savoir qu'en France il n'y a aucune loi qui oblige, ou bien un maire ou bien un préfet, voire un lycée, pour avoir donc dans ses murs la Marianne. C'est tout à fait laissé à la discrétion des responsables politiques. Mais dans la plupart des cas, toutes les mairies possèdent une Marianne, possèdent une Marianne mais qui est à visages multiples: il y a des centaines, peut-être même des milliers de Marianne qui existent en France.

You must know that in France there is no law which obliges even a mayor or even a district governor, not to mention a school to have the Marianne on its walls then. It is all at the discretion of the local politicians. But in the majority of cases all the town halls possess a Marianne, possessing a Marianne who has many faces: there are hundreds, perhaps even thousands of Mariannes which exist in France.

L'idée en elle-même remonte à la fin du 18e siècle, à l'époque donc post-révolutionnaire. Jusqu'à la Révolution française, les emblèmes ou les représentations emblématiques de la France, c'était la royauté donc évidemment c'était le roi et la reine. Après la Révolution il y a bien fallu que les iconographes cherchent et trouvent un emblème qui représente plus facilement la France et donc on sait maintenant que les iconographes avaient sous leurs yeux des ouvrages publiés au 17ème, 18ème siècle qui représentaient l'iconographie traditionnelle de certains pays. Donc ils ont puisé leur inspiration dans ces ouvrages et ils ont trouvé que la femme a toujours été un vecteur de... d'abord plastique, c'est vrai, et surtout un vecteur de liberté depuis au moins l'antiquité gallo-romaine. Donc là, si vous voulez, les iconographes avaient déjà un sujet tout prêt, tout fait.

The idea in itself takes us back to the end of the 18th century to a time then post-revolutionary. Until the French revolution the symbols or the symbolic representation of France were the royalty then of course, it was the king and the queen. After the revolution it was very necessary that the iconographists look for and find a symbol which represents France more easily and so we know now that the iconographists had under their eyes works published in the 17th, 18th century which represent traditional iconography of several countries. So they drew their inspiration from these works and they found that the woman has always been a carrier of, first of all formal beauty it is true, principally a carrier of freedom since at least Gallic-Roman times.

Marianne c'est la contraction de deux prénoms: Marie, Anne. On sait désormais depuis quelques années que ce prénom était l'un des prénoms les plus utilisés, les plus employés lorsqu'il y avait une fille dans une maison. Donc déjà le prénom était très répandu en France à cette époque-là.

Marianne is the contraction of two christian names: Marie, Anne. We know nowadays that for many years this was one of the christian names most used, most used when there was a daughter in a home. So, already the christian name was very widely spread in France at that time.

On représente jamais une Marianne, j'allais dire avec un certain âge, et avec les traits fatigués d'une femme qui a 50 ans ou 60 ans. C'est toujours une femme jeune, comme l'a été la République dès sa naissance, c'est-à-dire donc un changement idéologique, un changement politique, et qu'il fallait qu'il soit représenté par la jeunesse. La deuxième chose c'est que cette Marianne est très souvent habillée avec des symboles révolutionnaires. C'est-à-dire donc des symboles révolutionnaires qui, eux, plongent dans l'antiquité, c'est principalement le bonnet phrygien, c'est parfois les faisceaux de licteurs, c'est-à-dire donc des emblèmes que l'on retrouve évidemment à l'époque antique, et donc il y a eu des emblèmes plus contemporains avec par exemple la cocarde, la cocarde tricolore que l'on trouve parfois donc dans ses cheveux. Elle est parfois également habillée avec une sorte de plastron en écailles, comme étaient recouverts les personnages dans l'antiquité. Elle peut être également... elle peut arborer un mufle de lion, symbole de puissance et de protection.

We never represent Marianne, I was going to say of a certain age, with a tired appearance who is 50 or 60 years old. It is always a young woman who like the Republic from its birth, that is to say an ideological change, a political change, and it was necessary that it be represented by youth. The second thing is that this Marianne is often dressed in revolutionary symbols. That is to say revolutionary symbols which themselves go back to antiquity. They are principally the Phrygian[1] bonnet, there is sometimes the classical roman clothes, that is to say then symbols which we find again in ancient times, and then there were more contemporary symbols for example the cockade[2], the cockade with the tricolour[3] which we find sometimes in her hair. She is sometimes in the same way dressed in a sort of breast plate of oyster shells as we have found again in people of antiquity. She can be similarly... she can sport the muzzle of a lion, symbol of power and protection.

Si aujourd'hui la voie républicaine de la France semble être assurée, au 19ème siècle c'était loin d'être le cas. C'est surtout à cette époque-là que l'image de la Marianne a pris de l'importance comme force fédératrice autour de l'idée de la République.

If today, the republican path of France seems assured, in the 19th century that was far from being the case. It is especially at that time that the image of Marianne took on importance as the personification of the federation around the idea of the Republic.

Ca a été la Restauration, ça a été ensuite l'Empire chez nous à partir de Napoléon III... donc c'est une Marianne qui naît et qui disparaît, qui renaît et qui disparaît. Et donc on a des images, il existe des représentations où dans certains endroits on avait caché, on n'avait pas détruit systématiquement mais on avait mis dans des placards par exemple des centaines et des centaines de Mariannes, disant que, un jour peut-être une République véritablement allait s'installer. La Marianne a eu son heure de gloire principalement à partir de la troisième République. Et ça c'était important pour, à l'époque, à la fin du 19e siècle pour les Françaises et les Français qui devaient se reconnaître dans un régime républicain.

Then there was the restoration, then followed the Empire at home starting with Napoleon III... so that was a Marianne who was born and died. And so we have the images, there were several representations which were hidden in some places, they had not systematically destroyed them but they had put them in the cupboard for example, hundreds and hundreds of Mariannes saying that one day perhaps a real republic would be established. Marianne had her moment of glory starting in the Third Republic. And that was important at the time at the end of the 19th century for the French women and the French men who were becoming used to seeing themselves as part of a republican regime.

Tout ça ça a perdu de sa signification. Parce que il semblerait que maintenant nous soyons dans une cinquième République et qu'il y a pas de - c'est même pas un danger - mais on pense pas du tout à un retour de la royauté. Donc cette idée qui était très forte, à la fin du 19e siècle, de la représentation maintenant c'est devenu banal.

All that has lost its meaning. Because it would seem that now we are in the Fifth Republic and there is not - it is not even a danger - but we do not think at all about a return to monarchy. So this idea which was very strong at the end of the 19th century of the representation, now it has become banal.

Aujourd'hui on retrouve la Marianne partout:

Today we find Marianne everywhere.

Au niveau de la justice, par exemple le panneau ou le panonceau du notaire actuellement c'est un panonceau où l'on voit la représentation de la Marianne de la République. Notre carte d'électeur en France elle est avec la représentation de la Marianne. Donc, si vous voulez c'est une représentation qui fait partie véritablement de notre quotidien. Nos pièces de monnaie, aujourd'hui, sont avec la représentation de la Marianne. Donc tout ça ça fait partie de notre mémoire à nous, mémoire de Français, où on nous a obligés à voir dans cette représentation un symbole très républicain.

On the level of the law for example, an official notice board or the name plate of a notaire[4] is a place where you can see the representation of Marianne of the Republic. Our election card in France has a copy of the image of Marianne. So if you like, it a representation which is a true part of our everyday experience. Our coins today have the image of Marianne. So all that makes it a part of our collective memory, the French memory, where we were obliged to see in this image a very republican symbol.

Et pas simplement en France. Beaucoup de pays qui ont vécu leurs propres révolutions, tels que l'Argentine ou le Venezuela, ont adopté la Marianne comme symbole de leur République:

And not simply France. Many countries which have lived through their own revolutions such as Argentina and Venezuela, have adopted Marianne as a symbol of their republic.

Il y a énormément de pays dont l'emblème... - qui ne s'appelle la Marianne - mais c'est notre Marianne bien française qui a donc servi de modèle pour l'emblème de ces pays où il y a eu effectivement des révolutions ou bien au 19ème ou bien au 20ème siècle.

There are a large number of countries whose symbol... - which is not called Marianne - but it is our very own French Marianne who then served as a model for the symbol of these countries where there have been effectively revolutions even in the 19th or even in the 20th centuries.

En France, il y a des concours régulièrement pour élire une femme célèbre qui prête son profil à une nouvelle Marianne. On est loin de l'anonymat du 19e siècle, où souvent....

In France there are competitions regularly to elect a famous woman who lends her appearance to the new Marianne. We are far from the anonymity of the 19th century, when often...

...les modèles de ces Marianne c'étaient les femmes de peintres ou de sculpteurs, qui étaient des illustres inconnues. Au 20ème siècle on assiste à ce que j'ai appellé la starisation de la Marianne. Je crois que la première femme qui ait accepté de donner ses traits féminins pour la postérité ça a été Coco Chanel. Et ensuite surtout à partir des années 1960 effectivement c'est Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Ines de la Fressange, Laetitia Casta, donc on a essayé un petit peu de moderniser ces Marianne.

... the models for these Mariannes were the wives of painters or sculptors who were perfect nobodies. In the 20th century we witness what I have called the "starification" of Marianne. I'm sure that the first woman who accepted giving her feminine appearance for posterity was Coco Channel. And then especially from the 1960s it was Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Ines de la Fressange, Laetitia Casta, so they tried a little to modernise these Mariannes.

L'ironie, selon Mr Courant, c'est que en voulant être plus moderne on est revenu a quelque chose de plus proche de l'ancien régime monarchique que de l'esprit républicain de la Marianne:

The irony, according to M Courant is that in wanting to be more modern, we have become something closer to the old regime of the monarchy than to the republican spirit of Marianne.

Je trouve qu'on revient à la limite au 18e siècle où on a personnalisé la représentation. Le peuple français se retrouvait dans la représentation physique du roi ou de la reine, maintenant ce système-là n'existe plus mais on voit bien que même dans notre démocratie on retrouve des traits à la limite de l'ancien régime où la France finalement est représentée par une personne très connue, très médiatisée. Donc on revient quelque part à portraiturer, comme au 18e siècle, la représentation de la Marianne.

We find that we have come back to the end of the 18th century when we have personalised the image. The French people used to meet the physical image of the king or the queen, now this system does not exist any longer, but we see, well even in our democracy, we can find again evidence of the end of the former regime when France was finally represented by a very well known, much publicised person. So we have come back somewhere to portraying as in the 18th century, the representation of Marianne.

Et en parallèle on a assisté à la commercialisation du concept de Marianne:

And at the same time we have witnessed the commercialisation of the idea of Marianne.

Ensuite c'est devenu un objet publicitaire. C'était sur des verres, sur des affiches, sur des boîtes d'allumettes, sur des chenets dans la cheminée, donc la Marianne est devenue non plus une représentation qu'on voyait dans une mairie mais faisait partie du quotidien des gens à l'intérieur de chez eux. C'est-à-dire donc, c'est aussi une évolution si vous voulez, que la Marianne n'était plus représentée dans un endroit public, officiel, mais est devenue un objet que l'on achetait pour une décoration personnelle.

Finally it became a publicity object. It was on glasses, on posters, on boxes of matches, on andirons[5] in the chimney, so Marianne became no longer an image which we used to see in the town hall but became part of the everyday of people inside their homes. That is to say then it is also a gradual change if you like that Marianne was no longer only displayed in public places, official places, but became an object which they were buying for personal decoration.

Cette histoire riche en rebondissements fait le bonheur des collectionneurs, et où que vous soyez en France vous avez des chances de tomber sur des petits trésors qui rappellent la belle Marianne:

This story, rich in sudden developments, makes happiness for the collectors and wherever you may be in France you have the chance to fall on little treasures which remind you of the beautiful Marianne.

Il y a des Mariannes qui étaient usées par le temps, qui parfois étaient abimées, et il s'est trouvé que parfois des élus, des maires ont voulu acheté une autre Marianne, et donc les anciennes sont remisées dans un grenier, elles dorment paisiblement et des fois donc on peut trouver dans une mairie, une, deux, trois, quatre, cinq Marianne.

There were Mariannes which were worn out over time which sometimes were damaged, and it happened that sometimes the elected people, some mayors, wanted another Marianne bought and so the old ones were put back in the loft where they slept peacefully and sometimes we can find in a town hall, one, two, three, four, five Mariannes.

$Id: 2004_07_act_fr.htm 17 2010-04-03 11:44:00Z alistair $

[1] Phrygian - Ancient kingdom of Midas

 

[2] Cockade - Badge of military office

 

[3] Tricolour - Red, white and blue colours of the French Republic

 

[4] Notaire - Lawyer who represents the French Republic

 

[5] Andiron - Safety device on open fire places in the home

 

$Id: 2004_07_act.htm 4 2010-02-03 20:03:32Z alistair $


With questions or for more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated Sunday 16th May 2010

Valid HTML 4.01 Transitional