up

Julie - le 13 janvier 2006 (Décroissance)


alistair Cliquez sur la photo afin d'entendre le texte

Vers une décroissance soutenable?

"Si tous les habitants de la Terre devaient atteindre notre niveau de vie, alors on n'aurait jamais assez de ressources; il nous faudrait au moins trois planètes!"

Voilà ce que l'on peut entendre ça et là ou lire sur des pages web de sites réservés au développement durable. Que répondre à cela? J'avoue que je reste perplexe, et je ne demande qu'à écouter les propositions des donneurs de leçons!

La décroissance, c'est accepter de consommer moins pour permettre à la majorité des habitants de la planète d'avoir plus (Personne n'ignore que moins de 20% des habitants de la planète consomment plus de 80% des ressources!!!). C'est un pari un peu fou si vous voulez mon avis, mais cette initiative est loin d'être inintéressante... C'est en tout cas ce que pensent les responsables de Casseurs de pub, Passerelle Eco, et du Réseau Mondial sans Voiture, qui ont couvert l'évènement.

Les enjeux environnementaux

L'énergie est essentielle à notre mode de vie, mais la production et la consommation de l'énergie ont des effets nocifs et profonds sur notre environnement. Leur conséquence sur la qualité de l'air est très important et constitue un problème mondial.

La consommation de carburants nécessaire pour répondre à nos besoins énergétiques est une source majeure de formation des gaz à effet de serre qui contribuent de manière importante au réchauffement de la planète.

Une consommation plus efficace de l'énergie permet de réduire notre demande et peut contribuer à diminuer ces impacts.

Liste d'actions écologiques : actions individuelles.

Actions d'ordre général

Marcher, utiliser une bicyclette ou les transports en commun chaque fois que c'est possible.

Chauffage et climatisation des locaux

Éclairage

Équipement et appareils

Expression écrite :

Quelles sont les propositions faites pour protéger l’environnement ? Qu’en pensez-vous ? Proposez un compte rendu de ces mesures et de votre opinion face à ces propositions de solution. Pensez-vous que l’on peut améliorer la situation tout en permettant un développement économique de tous les pays de la planète ?

Réponse:

L’écrivain dit que la consommation de l’énergie est l’origine des problèmes environnementaux car les conséquences de la consommation sur la qualité de l’air et de l’atmosphère sont profondes.  L’écrivain propose quatre listes d’actions individuelles pour réduire notre demande d’énergie et en conséquence contribuer à diminuer l’impact de notre consommation d’énergie.

Je pense que l’action doit commencer et on peut commencer avec l’individuel individuellement.  Les actions proposées par l’écrivain sont raisonnables, mais je pense que la solution des problèmes environnementaux ne se borne pas seulement à l’initiative individuelle.

Quand il y a une guerre, par exemple, personne ne propose que la solution au problème ne reste au niveau individuel.  Bien sûr, l’individu doit contribuer à la solution mais avec des actions coordonnées et collectives.  Aux mots du Président Chirac «Nous rejetons les solutions simplistes!».

Une bombe écologique est en marche, car le réchauffement climatique approche un point de non-retour.  Il devient urgent, que le réchauffement de la planète n'excède pas 2°C de plus que la température existante en 1750.  Ce qui pourrait être obtenu en maintenant les émissions de gaz carbonique à un taux inférieur à 400 ppm.

C’est possible que nous soyons sur le point d’assister à un désastre énorme.

Tout le temps, il y a des gens qui croient que la fin du monde est immédiate.  Mais les inquiétudes à propos des conséquences du changement climatique sont graves.  En 2001, il y a eu une grande conférence à Kyoto au Japon.  À la fin de la conférence, il y a eu un accord qui s’appelle «Le protocole de Kyoto».  Malheureusement, les États-Unis et plusieurs autres pays importants comme la Chine et l’Inde n’ont pas signé l'accord.

Pourquoi, est-ce que les pays n’ont pas signé la le protocole ?  Je pense que la raison est très simple.  Les scientifiques n’ont pas de preuves pour persuader les hommes et les femmes politiques de faire des actions qui peuvent avoir des conséquences politiques très graves.

Il y a trente ans, il y avait un rapport très influent qui s’est appelé «Limits to Growth».  Le rapport a fait des conclusions similaires aux rapports climatologiques actuels.  Même, ils ont utilisé le même outil – l’ordinateur.  Aujourd’hui, personne ne croit aux conclusions de «Limits to Growth».  C’est une bonne chose que les hommes politiques l’aient ignoré.

Cependant, je pense qu’il y a beaucoup de preuves des changements de climat – les changements glaciaires, les calottes, etc.  La conférence de Kyoto doit se réunir.  Mais, avant cela, les scientifiques doivent étudier les sciences politiques, s’ils veulent persuader les hommes politiques.

Pensez-vous que l’on peut améliorer la situation tout en permettant un développement économique de tous les pays de la planète ?  C’est une bonne question !  Je pense que oui.  Mais, c’est un grand défi pour le vingt et unième siècle !

[Je ne vais pas vendre mes voitures et acheter un vélo (à l’occasion bien sûr) – Rédacteur.  Moi non plus - Lectrice].

 

With questions or for more information, please contact Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Updated 25 January, 2006


Avec des questions ou pour plus de renseignement, contacter Alistair Mills alistair.mills@btinternet.com
Dernière mise à jour le 25 janvier 2006


Valid HTML 4.01! Valid CSS!